Notre vision est de maintenir la compétitivité du café haïtien sur les marchés mondiaux tout en conservant l’écosystème lié à la culture

Maladies du café

Imprimer

Les maladies du caféier sont causées par des champignons, des bactéries, des virus et des invertébrés nuisibles : insectes et nématodes (Autriquet et Perreaux, 1982). Les maladies cryptogamiques (champignons) sont apparues au XIXe siècle et ont détruit des milliers d’hectares de plantation d’arabica en Inde et en Indonésie. 

Les pourridiés sont causés par plusieurs champignons dont: Armillaria, Fomes, Rosellinia. Ils se manifestent par une fanaison généralisée de la cime , la mort brutale de la plante. Cela est causé principalement par trop d'ombrage au niveau des jardins ce qui entraine une diminution de 3 à 4%  de la surface par an depuis 1980 (CIRAD, 1999). Le caféier Robusta est très sensible aux pourridiés que l’Arabica.

La trachéomycose ou fusariose causée par Gibberella xylarioides . Elle se manifeste par une colonisation des vaisseaux conducteurs de la plante , la fanaison généralisée de la cime , les feuilles sèchent et tombent , le desséchement  des branches et rameaux , sur la section de la tige/branche attaquée, on remarque les points bruns noirs dans les vaisseaux dus au développement des champignons (Autriquet et Perreaux,1982).

C’est la maladie qui cause le plus de dégâts aux caféiers d’Afrique centrale et elle est très contagieuse. Tout caféier atteint est irrémédiablement condamné à mourir. La maladie se propage de proche en proche et peut affecter et détruire entièrement la plantation (Autriquet et Perreaux,1982).

 La rouille orangée due a un champignon (hemileia vastatrix) est une moisissure qui attaque les feuilles des caféiers . Elle est plus fréquente sur l'Arabica et cause beaucoup de dégâts dans les caféiers d'Haïti. Les feuilles fortement atteintes brunissent et tombent et l’arbre s’affaiblit. Les rendements peuvent  être fortement réduits (dévaste graduellement jusqu’à 100% de la plantation), apparition des tâches circulaires sur la face inférieure des feuilles ,les tâches sont couvertes par une poussière jaune orangée. Il faudrait ajouter à ces fléaux:

  • Le vieillissement du verger caféier : 70% des caféiers ont plus de 20 ans (selon l’INCAH) 
  • La sécheresse suivant le rapport de la situation de la filière café dressée en 2015 par l'INCAH.

 

Lancement du Projet «Leve kafe » qui vise à soutenir l’agroforesterie dans les bassins caféiers dans les communes de Thiotte, de Dondon et de Baptiste. Ce projet mise en œuvre par l’INCAH bénéficie du financement de l’Agence française de développement (AFD).
Plus d'un million de plantules subventionnées cette année, 15 centres de préparation de café réhabilités et deux (2) nouveaux centres construits. Un effort à apprécier à sa juste valeur.

Organisme public
autonome à but non lucratif
créé en février 2003

Damien, MARNDR, Route National #1, Port-au-Prince,  Haiti, 1441
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Téls:  (509) 2228-3070 / (509)-3765-7511

Webmail


Copyright 2022 - Tous droits réservés

Monday the 15th. Notre vision est de maintenir la compétitivité du café Haïtien sur les marchés mondiaux tout en conservant l’écosystème associé à la culture
Copyright 2012

©