Notre vision est de maintenir la compétitivité du café haïtien sur les marchés mondiaux tout en conservant l’écosystème lié à la culture

Bilan de l'INCAH

Imprimer

 

 

     Projet : Aménagement des Bassins Versants en amont des Systèmes d’Irrigation de

                                                 Saint-Raphaël et de Ouanaminthe.

                                                Bilan activités Exercice 2013- 2014

 

1.-  MISE EN CONTEXTE

La Filière café d’Haïti, est une filière stratégique pour l’économie et la conservation des ressources sols et eau du pays. Malgré les contraintes, le café reste une des trois principales denrées d’exploitations. La présence des exploitations caféières a joué un rôle important dans la sécurité alimentaire des producteurs et a la conservation des espaces boisés au niveau des écosystèmes de montagnes humides et semi humides du pays.

 

Le Projet d’Aménagement des Bassins Versants en Amont des Systèmes d’Irrigation de Saint Raphael et de Ouanaminthe rentre dans le cadre des grands Chantiers du Ministère de l’Agriculture visant une meilleure gestion des terres agricoles du pays. Ce projet offre l’opportunité d’intervenir sur la filière café en établissant des parcelles caféières au niveau des versants des zones d’intervention. De manière plus précise, ce Projet vise à contribuer à protéger les investissements en aval des bassins versants de St Raphael et de Ouanaminthe, L’atteinte de cet objectif permettra d’éviter les coûts  récurrents de réhabilitation, facilitera une intensification de  l’agriculture dans les zones à faible pente et contribuera à renforcer la sécurité alimentaire dans toutes les zones d’intervention,

En vue d’atteindre ces objectifs, le projet se propose sur trois ans de :

  1. Renforcer la capacité des groupements locaux dans l’aménagement des bassins versants

  2. Intégrer les jeunes dans la mise en place et la gestion des structures antiérosives et de conservation des sols.

  3. Vulgariser les systèmes agro forestiers  à base de cultures pérennes telles : café et fruitier capable de réduire les risques de dégradation de l’environnement.

  4. Diversifier les revenus des exploitants en introduisant des espèces fruitiers et en encourageant la production de poulets de chair, au niveau des Bassins Versants traités.

 Beaucoup d’activités ont été mis en place à date suite au démarrage du projet en mai 2013. Des séminaires de formations ont été réalisés au profit des bénéficiaires et des membres des brigades impliqués dans la réalisation des travaux.

Pour la première phase (2012-2013), seulement 50% des fonds ont été décaissés. Pour la seconde phase, un décaissement de 10.000.000 de gourdes a été effectif en avril 2014 sur les 20,000.000 programmés. Les travaux ont été intensifiés notamment à saint Raphaël, des corrections ont été apportées suite à l’évaluation réalisée. Le nœud du problème reste le retard dans les décaissements qui n’ont pas permis aux opérateurs de finaliser leurs interventions.

Ce rapport, présente une avancée consolidée des différentes réalisations, et fait des projections pour l’exercice 2014-2015.

2.- ACTIVITES PREVUES

Les interventions du projet d’aménagement des Bassins Versants en amont des Systèmes d’Irrigation de Saint Raphael et de Ouanaminthe, en plus des interventions dans la protection des bassins versants par la formation des encadreurs, la mise en place de structures physiques et de plantations agro forestières, viennent compléter les activités déjà engagées par l’INCAH dans le cadre de la production, la préparation du café, la lutte contre les pestes et la recherche sur les variétés résistantes à la rouille orangée du café. Les principales activités du projet sont présentées au tableau 1.   

 

Tableau 1. Activités prévues au niveau du projet d’Aménagement des Bassins Versants    

 

 

No Activités

Description Activités

Localisation

Résultats Attendus

I

Encadrement technique, formation

Saint Raphael, Ouanaminthe

Une équipe technique constituée

 

Information Statistique

Marmelade

1 Agr spécialisé en ressources Naturelles

 

Recrutements de contractuels

Fonds Jean Noel

1 agr spécialisé en Production vegetale

 

 

Carice

7 cadres intermediare, 4 techniciens

 

 

Mont organise

150 équipes de 12

 

 

Dondon

150 équipes de 12

II

Production de Plantules

Saint Raphael, Ouanaminthe

 

 

 

Marmelade

Preparation de plantules

 

arbres fruitiers

 

100 000 fruitiers

 

cafeiers

Carice

150 000  plantules de cafeiers

 

Forestiers et bois d'oeuvres

Mont organise

150 000 plantules forestiers et bois d’oeuvre

 

Drageons de Bananiers

Dondon

150 000 drageons de bananiers

III

mise en place de structure antiérosive

Saint Raphael, Ouanaminthe

mise en place de structure antiérosive

 

 Caneaux de contours

Marmelade

2000 m Caneaux de contours

 

mise en place de de haie vives (ananas, canne, tarot

Fonds Jean Noel

2000 m linéaire de haie vives (ananas, canne,

 

Erection de plates bandes

Carice

800 m2 de plate bandes

 IV

Plantation de plantules

Mont organisé, Dondon

Plantation de 550 000 plantules

V

Aménagement parcellaire au niveau des versants

Cap rouge, Montagne Lavoute, La montagne

Plantation d'ananas sur courbe de niveau 

sur parcelles planteurs totalisant 50 hectares.

Densité de plantation 

 5 000 plants à l'hectare

VI

Production de 30.000 plantules de bambou (variétés améliorées)

Ravine Normande

  -Guadusa angustifolia           20 000
  -Bambusa stenostachys          
2 500
  -Bambusa dolichoclada          
2 500
 
 

VII

Protection de berge de   ravines par la plantation de bambou

Macary, Gaillard

Protection de berge  ravines par la plantation de bambou sur 5 kilomètres

VIII

Diversification de revenus des exploitants par la production de poulets de chair, au niveau des bassins de production. 

Ravine Normande, Cap rouge, Fonds Jean Noel

Diminution de la pression sur le foncier

par la production de

30 000 poulets de chair par cycle

, soit  180.000 par an.

 Capitalisation des exploitants pour

 la production

 du premier lot de 30 000 poulets

IX

Appui aux producteurs pour la mise en place d'infrastructures d'élevage  de la volaille (cages, matériel)

Ravine Normande, Cap rouge, Fonds Jean Noel

Appui aux éleveurs pour la mise

en place de 3000 m2 de cage avec

leur équipement

X

Formation  en production

Ravine Normande, Cap rouge, Fonds Jean Noel

Assistance technique à la production

XI

Construction d'un entrepôt pour le conditionnement et la commercialisation groupée des produits des exploitants.

Ravine Normande (Cayes jacmel)

Mis en place d'un entrepôt de 200 m2

 XII

Formation en ingénieriesocial

Ravine Normande, Cap rouge, Fonds Jean Noel

Assistance technique au renforcement

 des réseaux de producteurs et à la

 commercialisation groupée.

 

 

3.- ACTIVITÉS ET RÉALISATIONS (EXTRANTS) 

Activités prévues

Activités réalisées

Ecarts

      Communes touchées

Formation de 200 encadreurs, 1500 producteurs

70 Encadreurs et 500 producteurs

130 encadreurs et 1000 producteurs

St Raphael et Ouanaminthe (carice, Mont-organise, Acul des pins)

Préparation de 300 000 plantules

280 000 plantules préparées

20 000

 Dondon, Saint Raphael, Acul des Pins Ouanaminthe

 

 

 

 

Seuils pierre et sacs 3000 m3

1000 m3

1000 m3

St Raphael, Dondon, Acul des pins, Mont Organise,

Murettes en pierres 5000 m3

 

 

 

Canneaux de contours 50 000 m linéaire

20000 m linéaires

30 000

St Raphael, Dondon, Acul des pins, Mont Organise, ravine normande

Plate-bande 3000 m2

1 500 m2

15000 m2

 

 

 Commentaires : Les travaux réalisés ont permis d’aménager plus de 1 800 has dans les zones d’intervention. 

3.1- Emplois créés et salaires/honoraires versés

 

Emplois créés (total)

Emplois temporaires (total)

Emplois permanents (total)

30270 Hj

15 000

12

 

4.- SITUATION FINANCIÈRE

 

Niveau d’engagement

Répartition par source de financement

Rubrique

Montant en HTG

Pourcentage (%)

Sources de financement

Montant

HTG

Pourcentage (%)

Budget

global

20 000 000

100

TP

20 000 000

100

Engagement

à date

10.000 000

50%

TP

10.000 000

50%

Dépense  au 30 septembre

9.976,308.38

99.76%

TP

9.976,308.38

99./

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TOTAL

 

 

 

 

5.- ANALYSE QUALITATIVE GLOBALE

5.1 Écarts entre objectifs visés et résultats obtenus 

La visibilité projetée par la réalisation des travaux a suscité l’enthousiasme des bénéficiaires directes et l’admiration des personnes des localités touchées. Mais les objectifs visant à retenir la majorité des alluvions pour établir les plantations et faciliter l’infiltration de l’eau ne sont pas totalement atteints. 

 

5.2 Points forts

L’implication des organisations de base dans les localités par l’Operateur a été un facteur clé de réussite des activités. En effet le taux de chômage élevé enregistré dans les localités est souvent source de conflits. L’intégration de tous les groupes d’intérêts dans la réalisation des travaux a été capitale pour la marche des activités. 

L’utilisation des plantules (forestiers et fruitiers) issues des pépinières communautaires a été bien reçue par les organisations. Un certain engouement pour l’établissement de pépinières proches des zones d’interventions a été relevé.      

 

6.-  CONTRAINTES RENCONTREES

Les contraintes viennent du retard enregistré dans le processus d’approbation des contrats des opérateurs. Il faut également souligner que le projet n’a pas pu honorer son engagement face aux opérateurs du fait du non décaissement des autres tranches du budget.

La désaffectation de la balance du montant alloué au projet a eu une incidence négative sur la réalisation des objectifs du projet. L’operateur a eu des difficultés pour honorer ses engagements vis-à-vis des organisations de base et l’achat de certains intrants a dû être affecté.   

Le projet souhaiterait qu’un décaissement rapide au cours du premier Exercice de 2014-2015  qui permettra de répondre aux obligations les plus urgentes (achat de plantules), de consolider et de finaliser certaines structures de protection pouvant causer beaucoup plus d’impact négatif aux localités où ils ont été établies, si elles ne sont pas finalisées. 

 

7.- PERSPECTIVES

La Coordination du projet pense qu’il est de bon ton de poursuivre et intensifier les travaux afin d’atteindre les objectifs fixés. Réaliser beaucoup plus de séances de formation en aménagement et protection de Bassins Versants, Intensifier les activités de correction des ravines et établissement de parcelles agroforesteries à base de café et d’autres fruitiers à fortes valeur ajoutée dans les zones d’interventions.

D’autant que les problèmes de décaissement n’ont pas permis au projet d’Honorer totalement les engagements pris envers les opérateurs et les versants sont à moitié traités. Les structures mises en place ne suffisent pas pour conserver les ressources sols et eau présentes dans la zone.

8.-  CONCLUSION

Le projet a permis une grande visibilité du gouvernement dans les zones d’intervention. Les populations ont accueillis avec enthousiasme les travaux, qui non seulement leur permet de gagner un revenu immédiat, mais aussi leur donne une protection certaine de leur parcelle, grâce à la correction des ravines. Les plantations caféières en disparitions dans certaines zones ont été réhabilitées. Les alluvions retenues par les structures et la plantation de vivriers sur les sédiments retenus ont montrées, l’intérêt de ces interventions.  La subtilisation d’un certain nombre  de plantules par certains Habitants et qui au cours des missions de suivis ont montrés avec fierté leur dizaine de plantules en assez bonne forme montrent l’accueil réservé à l’Activité. Il est tout à fait souhaitable que de telles activités s’amplifient à travers le pays.  

 

 

Lancement du programme KOREKAFE de consolidation de la compétitivité et durabilité des coopératives caféières haitiennes, financé par MARNDR-INCAH, BID, FOMIN, AFD, appui de NESTLE et Fédération Colombienne à hauteur de 2 281 109 euros, et exécuté par AVSF.
Plus d'un million de plantules subventionnées cette année, 15 centres de préparation de café réhabilités et deux (2) nouveaux centres construits. Un effort à apprécier à sa juste valeur.
Monday the 24th. Notre vision est de maintenir la compétitivité du café Haïtien sur les marchés mondiaux tout en conservant l’écosystème associé à la culture
Copyright 2012

©